Bio

Chantal Ringuet est une écrivaine vivant à Montréal.

Elle écrit de la prose et de la poésie. En parallèle, elle traduit certaines voix singulières de la littérature mondiale et de l’art moderne (dont Marc Chagall et Rachel Korn), tout en jetant quelques éclats de lumière sur l’œuvre de Leonard Cohen. Le yiddish est sa galaxie. Elle voyage entre les langues et avec chaque livre, elle construit une forêt en diaspora.

Au confluent de la recherche-création et de la traduction littéraire, sa démarche artistique aborde des questions de déracinement et d’enracinement, de mobilité et d’hybridité culturelle. L’archive et la photographie y occupent une place essentielle. Ses travaux récents s’intéressent à la construction des mythes et de la célébrité, aux récits (auto)biographiques et à la transmission intergénérationnelle. Entre histoire collective et mémoire familiale, l’écriture de Chantal Ringuet est porteuse d’échos, de traces et de résonances du sensible : ruines vivantes, traumas oubliés et secrets enfouis.

Écouter la voix du poème, entendre le doux frémissement des arbres et donner la parole aux subjectivités bafouées sont autant de sujets qui s’inscrivent au cœur de son travail. Elle s’intéresse particulièrement aux images floues, aux essences et aux papiers délicats. Aux fissures et aux points de lumière. Aux broderies végétales, aux lainages et aux étoffes.

À paraître à l’automne 2021 :

Alys Robi a été formidable. Nouveau regard sur une figure d’avant-garde (Montréal, Québec Amérique, parution le 12 octobre)

Leonard Cohen dans Chanteurs poètes (Paris, Éditions Plon, coll. « Fidelio », parution le 4 novembre)